top of page

Glanage, quand tu nous tiens !


Je suis toujours dans l'espoir de dénicher, ici et là, nids d'argiles de teintes rosées, vertes, bleutées, violettes et brunes..... on ne se refait pas !


Qui que je rencontre dans le "monde de la terre", je questionne.

Or, pas plus que pour les champignons, je n'obtiens que de rares informations.


Je reste donc aux aguets, scrutant les bas-côtés des routes que je parcours en fourgon, et observant la toponymie des lieux sur les cartes IGN des alentours plus ou moins proches (cherchant des noms liés aux mots « argile », « marne », « glaise », « poterie », « tuilerie », « briqueterie »…) et organisant en fonction des « cueillettes » avec sacs, seaux, pèle, et pioche, souvent accompagnée de mon compagnon, tout aussi mordu que moi.


Parfois nous faisons choux-blanc, parfois c’est l’apparition du « Graal », sur les bords d’un ruisseau ou d’un lac, au hasard d’une balade champêtre..

...et à chaque fois les mêmes questions :

- que vont donner les tests de cohésion à cru ?

- que vont donner les tests à la cuisson ?

…..si ça fonctionne, nous en ferons usages en enduit et en poterie, sinon sans doute en peinture…




Ce dimanche c’était sortie en Béarn, sur la piste du lieu d’extraction d’une ancienne briqueterie.

Nous trouvons facilement de l’argile jaune, pars sûrs qu’elle colle tant que ça, mais nous prélevons tout de même l’équivalent d’1/2 seau (elle aura sans doute d’autres propriétés que celle que nous avons déjà).


Nous décidons alors de faire une balade aux environs avant de prendre le chemin du retour.


En fin de notre boucle, nous traversons un petit pont de chasseurs, et c'est là, sur notre droite, qu'une souche d’arbre déraciné nous tend les bras !

Les amas de terre sèche encore pris au cœur de sa souche sont de teintes mauve clair, nous regardons de l’autre côté du chemin, d'où l'arbre venait, et....



...sublime, nous jubilons, et plongeons mains et outils dans le trou aux terres bariolées désormais à ciel ouvert.



Nous en ramenons l'équivalent de 4 seaux, dans l'espoir de trouver prochainement le temps de mener nos petites expériences.



De retour à la maison, nous séparons le brun-bleuté du cyan, extrayons cailloux, branchages et racines, et mettons tout ça à tremper. D’ici quelques jours nous tamiserons le tout et laisserons ressuyer, jusqu’à obtenir chacun de quoi faire nos tests respectifs.





Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page